Jan 04 2013

Free, la machine à pubs… gratuites (MAJ)

Free nous fait encore la démonstration de son art orchestré de main de maitre en matière de publicité gratuite.

Xavier Niel, le patron de Free ne l'a jamais caché ;  il est un fan inconditionnel de Steve Jobs (Apple). Il applique à merveille la communication Apple à sa manière. Comment ? La recette est simple.

Première étape : il fait dans la provocation ou il lance une polémique. Ceci a pour effet d'enflammer le monde de l'internet et tous les blogueurs, journaux, etc... s'en font l'écho et voilà, sans dépenser un centime, une publicité pour sa société qui touche le plus grand nombre. Mais, attention ! Free fait toujours en sorte de pondérer ses attaques ou la polémique. Il ne faudrait pas qu'ils se fassent des ennemis ; ce n'est pas le but ! Il y a toujours un avantage à la clé (pour le freenaute ou autre personne). L'information à la base est générale et sans détails, sans explications. C'est important pour que chacun analyse et donne son opinion.

Deuxième étape : après avoir fait un buzz réussi, Xavier Niel s'excuse ou dit qu'il est peut-être allé un peu trop loin. Ceci a pour effet de calmer le jeu, de le rendre sympathique (il sait s'excuser). Puis, il donne des explications, des détails.

Troisième étape et dernière : Il corrige ce pour quoi la polémique a démarré. L'effet est immédiat. On parle de la nouvelle partout (eh oui, il faut bien une fin au premier article publié.) et, on dit que Free ou Xavier Niel retrouve la raison, qu'il devient raisonnable, et enfin, le monde de l'informatique reprend son activité normale.

 

Pour illustrer la manipulation décrite ci-dessus, hier, une nouvelle mise à jour de la freebox révolution est sortie avec un bloqueur de publicité activé par défaut. Il n'en fallait pas plus pour que tous les acteurs du net réagissent.

En effet, en intégrant un bloqueur de pub, Free prive de nombreux sites internet de l'apport financier que leur apporte la publicité sur leur site. De plus, la fonctionnalité est activée par défaut, ne donnant pas le choix à l'internaute de l'activer ou pas. On sait bien qu'une grande partie n'aura pas connaissance de cette fonctionnalité et n'ira pas la désactiver, même si la personne désapprouve l'initiative.

Alors, si on analyse, on a la polémique (blocage des pubs) sans aucun détail (le service presse de Free était aux abonnés absents hier) et on a le buzz. Rien qu'hier, voici les journaux et sites internet qui en on parlé : Numérama, PCInpact, Génération NT, Tomsguide, Le journal du geek, Clubic, Korben, TousLesDrivers, Tomshardware, Gizmodo, Les numériques, Le monde de l'informatique, Le Monde, Univers freebox, Freenews, révioo, Le figaro, ZDNet, TF1, 20 minutes, Europe 1,... On a aussi la pondération, car, le blocage des publicités amène pour l'abonné une navigation sur internet sans publicités et plus rapide. La recette est parfaite.

Dans les prochains jours viendra la deuxième étape des excuses ou de la diffusion des explications. Pour l'instant, tout le monde crie au scandale. Parfait !

L'objectif caché de Free est de faire du tort à la régie de publicité et à la mesure d'audience de Google (google analytics est bloqué aussi). Free est actuellement en conflit avec Google sur le service de Vidéos Youtube. Free met en place ses cartes en faisant passer cette fonctionnalité comme un bien pour le freenaute. Il est débarrassé des publicités envahissantes sur le Net. Mais, Free, ce qu'il veut, c'est contrôler un peu plus le net pour faire un peu plus le poids face au géant Google.

Ce que Free ne dit pas, c'est qu'il bafoue le concept de neutralité du Net. Free bloque certains accès à internet à la place de l'internaute, sans compter que Free n'a pas diffusé, jusqu'à présent, la liste des sites bloqués et qu'il ne le fera surement pas. Qui sait ce qu'il bloquera à l'avenir ? Avec cette fonctionnalité, il peut bloquer ce qu'il veut maintenant. Pour preuve, la régie publicitaire du journal Le Monde n'est pas bloquée. Xavier Niel est actionnaire du journal.

MAJ du 04/01/2013 à 10h23 : La deuxième étape a commencé. Voir l'article sur Freenews.

MAJ du 05/01/2013 à 17h11 : La troisième étape a débuté. Voir l'article sur Univers Freebox.

Le monde de l'informatique a retrouvé son activité normale le 07/01/2013.

Précision sur la neutralité du Net : Comme l'indique Benjamin Bayart, président de l’association French Data Network, ce n'est pas vraiment une atteinte à la neutralité du Net :

Pour moi, il est évident que non, ce n’est pas une atteinte à la neutralité des réseaux. D’abord parce que le filtrage n’est pas fait par le réseau, mais par un équipement de périphérie. Les abonnés qui utilisent leur propre modem ADSL, en lieu et place du Frinitel officiel (la Freebox), ou ceux qui utilisent tout simplement une version plus ancienne, ne sont pas touchés. Ce n’est pas le réseau qui filtre.

Lu 9625 fois Dernière modification le vendredi, 11 janvier 2013 16:43

Site ami

COORDONNEES

  • Veoflux - Franck Affilé, 18 rue de Bécherel, 56240 Plouay.
  • 09 54 99 57 29
  • 06 19 14 09 11